LEXIQUE

 

                                    LIVRE 1 : LE POUGET

       DÉCOR D’UNE HISTOIRE VÉRITABLE ET VERIFIEE

 

 Dernière époque

 BIZERTE : En Tunisie. Port militaire français à l’époque où la France assurait le protectorat de ce pays.

 ORLEANSVILLE : En Algérie. Ville qui abritait un des bagnes militaires d’Afrique du nord. Bagnes connus sous le nom générique de BIRIBI.

 ESCASSUT : Commerce de vêtements en activité présentement.

 NOUVELLES GALERIES : Commerce qui a été remplacé par un complexe cinématographique.

 PARIS-MONTPELLIER : Commerce dont il ne reste que des inscriptions sur le haut de l’immeuble.

 QUERELLE : Famille notable de Vendargues dont on peut voir le caveau familial à gauche de l’entrée du cimetière primitif.

 MAUGUIO : Commune dont le passé médiéval, avec son territoire, est d’une importance primordiale.

 

 1ère époque

 BARONNIE DU POUGET : La noblesse se présente sous deux formes : l’individu et la terre. La terre peut être noble sans que son propriétaire le soit, et l’individu peut être noble sans posséder des terres.

 LIEUE : Unité de distance équivalant à 4 kilomètres environ.

 ROQUEFEUIL : Famille de haute noblesse du Languedoc avec d’importantes ramifications.

 COMPAGNONNAGE : Les métiers reconnus s’apprenaient au sein des corporations. Le postulant à l’adolescence débutait le métier comme apprenti, puis après 5 ans parfois 7 ans il devenait compagnon et se perfectionnait en effectuant un périple, le fameux tour de France, ensuite les meilleures mains en réalisant leur chef d’œuvre devenait maître.

 VIEL de LUNAS : Riche famille de l’Hérault se portera acquéreuse de la baronnie du Pouget auprès du cédant messire Paul Abdias d’Arnaud Delacassaigne. Jean Viel banquier à Montpellier fera suivre son nom du lieu de son origine : de Lunas, et son fils Antoine ajoutera : baron du Pouget et seigneur de divers lieux.

 

                                                              1

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 CHAMBRE DES COMPTES AIDES ET FINANCES DU LANGUEDOC : équivaut à notre époque au conseil général avec cette différence majeure que ses pouvoirs sont plus étendus. La cour de Versailles se situait bien loin de Montpellier de sorte que le président de cette cour devenait le roitelet de sa province.

 MONTCALM : Famille illustre du Languedoc, un des siens Louis Joseph de Montcalm mourra en défendant le Québec, les armes à la main devant Montréal dans la plaine d’Abraham face aux anglais.

 BRESCOU : Fort au large d’Agde servant de sentinelle maritime, transformé ensuite en prison.

 PIERRE : Saint patron des serruriers, étant celui qui conserve par devers lui les clés du paradis.

 NOTRE DAME DES TABLES : église qui se situait sur l’actuelle place Jean Jaurès, il n’en reste à présent que la crypte, les guerres de religions puis la révolution ont eu raison d’elle.

 RONDELET Guilhaume 1507-1566 : Médecin réputé de Montpellier, autour de 1530 il rencontrera sur les bancs de la faculté de médecine de Montpellier le célèbre François Rabelais.

 VILLEVIEILLE : commune située près de Sommières dont est originaire Philippe de Pavée hobereau du lieu.

 LAW : Son fameux système : Pour faire rentrer de l’or dans les caisses vides du trésor afin de permettre la création de compagnies d’exploitations diverses, consistait à échanger des titres papiers à valeurs variables théoriquement haussières contre l’or des particuliers, ces derniers à tous moments avaient la possibilité d’un échange inverse agrémenté d’une plus-value en or. Des retraits massifs d’or amenèrent la faillite du système.

 FLEURY André Hercule 1653-1743 : né à Lodève, avant de devenir cardinal et ministre principal de Louis XV, il fut dans le jeune âge du roi son précepteur.

 

 2ème époque

 DAMIENS Louis François : au début de l’année 1757 égratignera de son canif la royale poitrine de Louis XV. Dans ce siècle de lumière, et trente-deux ans avant la révolution, Damiens mourra dans de barbares tourments moyenâgeux.

 VIEL de LUNAS Louis fils d’Antoine : il vendra la baronnie du Pouget à messire le vicomte Daudé d’Alzon. Louis Viel de Lunas était par sa mère Thérèse de Montcalm-Gozon le neveu du vaillant maréchal de Montcalm soldat d’une France impliquée par un jeu compliqué d’alliance dans une guerre mondiale de 7 ans (1756-1763) où elle perdra beaucoup.

 

                                                             2

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 CASSINI : Famille d’illustres scientifiques. Au 18ème siècle César et son fils Jean-Philippe cartographes réputés dresseront de la France des cartes détaillées.

 POISSON Jeanne-Antoinette 1721-1764 : titrée par son royal amant marquise de Pompadour.

 BÊTE DU GÉVAUDAN : Créature mystérieuse qui au cours de la 2ème moitié du 18ème sema la terreur ans le Gévaudan.

 DAUDE D’ALZON : Famille catholique de hobereaux cévenols. Un des membres sous François 1er combattra armes à la main les adeptes de la RPR (religion prétendument réformée) et sera anobli du titre de vicomte.

 HERBERIE : La rue de l’herberie à Montpellier, située à proximité des halles, doit son nom aux commerces spécifiques qui s’y pratiquaient.

 COQUILLE : La rue de la coquille tient son nom des pèlerins qui se rendaient ou revenaient de Saint Jacques de Compostelle, portant en sautoir une coquille. Montpellier étant une étape de ce pèlerinage.

 

 3ème époque

 MERDANSON : Petit ruisseau aux abords du Montpellier du 18ème siècle. Par la suite il sera plus poétiquement nommé Verdanson.

 PITOT DE LAUNAY Henri : Ingénieur à qui Montpellier doit son alimentation en eau par la construction de l’aqueduc qui termine sa course au Peyrou. Il construira aussi le pont routier accolé à l’aqueduc mondialement connu sous le nom de Pont du Gard.

 MARESCHAL Jacques Philippe : ingénieur ayant érigé vers 1750 le premier théâtre de Montpellier.

 BECU Jeanne : épouse de monsieur Du Barry dernière maitresse officielle de Louis XV. Décrié et moqué par la noblesse, elle n’aura pour celle-ci aucune rancune à la révolution puisqu’elle tentera d’arracher au bourreau plusieurs de ses membres, elle-même finira sur l’échafaud le col tranché.

 

 4ème époque

 DE SARTINE Antoine : Secrétaire d’état à la marine sous Louis XVI. En son honneur un navire sera baptisé de son nom « LE SARTINE », ce navire fera naufrage dans le port de Marseille et empêchera tout trafic maritime. Les marseillais coutumiers des galéjades transformeront SARTINE en SARDINE. Car mise à part chez les lilliputiens personne ne peut croire que les mensurations des sardines même en ban permettent de boucher un port.

 

                                                              3

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 MONTCALM-GOZON Jean Paul François Joseph : 1789, député de la noblesse de la sénéchaussée de Villefranche de Rouergue, il proposa la réforme des attributions des trop nombreuses et dispendieuses pensions. Fils du soldat Louis Joseph de Montcalm mort pour la France en 1759.

 IMPÔT DU VINGTIÈME : créé en 1749, cet impôt taxait tous les revenus à hauteur de 5%, très impopulaire il sera jusqu’à la révolution selon le degré de rouspétance soit suspendu, soit rétabli.

 COLBERT : Ministre de Louis XIV qui donna une impulsion économique au royaume par la création de manufactures qu’il répartit sur tout le territoire.

 TURGOT : Ministre de Louis XV qui contrairement à son devancier privilégia le libre-échange (le libéralisme avant l’heure) et la rigueur budgétaire.

 ALLARDE : député qui en 1791 déposa une loi visant à supprimer définitivement l’institution corporatiste.

 SANSON : Charles Henri, bourreau nommé comme il se doit monsieur de Paris, issu d’une lignée de bourreaux, il militera afin d’humaniser sa profession pour l’adoption de la guillotine. Parmi les 3 000 exécutions à son actif celle de Louis Capet ci-devant Louis XVI.

 ROHAN : Cardinal-prince, il sera un personnage principal lors de la célèbre affaire du COLLIER DE LA REINE, qui met en cause la reine Marie-Antoinette.

 BOEHMER ET BASSENGE : Bijoutiers fameux qui créèrent la parure, nommée COLLIER DE LA REINE, destinée à la comtesse Du Barry dernière maitresse de Louis XV.

 COMTESSE DE LA MOTTE : instigatrice de l’affaire du COLLIER DE LA REINE, cette manipulatrice retorse sera à son jugement condamnée à être marquée au fer rouge et à la prison perpétuelle, elle parviendra à s’en évader.

 

 5ème époque

 PICHEGRU : général de la révolution qui en janvier 1795 sur une mer du nord prise par la glace partira sabre au clair, à la tête de sa cavalerie, à l’assaut des navires hollandais.

 BOISSIER DE SAUVAGES Pierre Augustin : enfant d’Alès en Cévennes, s’intéressa à l’art d’élever les vers à soie.

 8 aout 1788 : 8.8.88 convocation des états généraux. Véritable point de départ de la révolution française.

 

                                                             4

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 DE LAUNAY : gouverneur de la Bastille, le 14 juillet 1789 les émeutiers le décapiteront au canif.

 DURAND Jean Jacques Louis 1760-1794 : Président de la cour aides et finances de Montpellier, maire de Montpellier, grand propriétaire terrien dont un domaine à Vendargues, époux de Pauline de Barbeyrac de Saint-Maurice. Il voudra amortir tous les excès de la révolution et notamment les conséquences de la loi des suspects du 17/09/1793. Dénoncé, contrairement à l’avis de son entourage qui lui conseillait la fuite, il répondra à la convocation du tribunal révolutionnaire lequel le condamnera à mort le 12/01/1794.

 NICOT Jean : il introduit le tabac en France au 16ème siècle.

 SAINT-DOMINIQUE : Ile des Caraïbes, possession française sous la révolution, elle enverra à l’assemblée nationale 3 députés représentatifs de sa population : un citoyen noir, ancien esclave affranchi, Jean Baptiste BELLEY ; un mulâtre Jean Baptiste MILLS ; et un blanc, roturier authentique par jurement, Louis Pierre DUFAY de La TOUR.

 MERDA : Gendarme qui probablement tira avec son pistolet sur Robespierre la nuit du 9 thermidor, la balle fracturera la mâchoire de ce dernier.

 FRERON Louis Marie Stanislas : type même de l’opportuniste qui de robespierriste basculera à la chute de Robespierre dans le camp opposé et pourchassera avec rage ses anciens amis.

 COURRIER DE LYON : Affaire criminelle, il s’agit du braquage de la diligence qui amenait au général Bonaparte des subsides financiers pour la poursuite de la guerre contre les autrichiens dans le nord de l’Italie. L’inculpé LESURQUES bien qu’innocenté par le bandit COURIOL sera guillotiné en raison de sa ressemblance avec le malfaisant DUBOSC.

 LOI JOURDAN-DELBREL : Jean Baptiste Jourdan et Pierre Delbrel déposeront une loi le 05/09/1798 qui organise le service militaire, la fameuse conscription.

 

 Dernière époque (suite)

 5 MILLIARDS : Indemnité de guerre ou plus précisément rançon que dut payer en 1871 la France à l’Allemagne. 5 milliards de franc-or représente environ 1500 tonnes d’or. La France s’acquittera de la dette fin 1873 en conséquence les troupes d’occupation allemande quitteront notre pays.

 BERTHEZENE Pierre général baron d’empire 1775-1847 : célébrité vendarguoise dont le nom est gravé sur l’arc de triomphe de la place de l’étoile à Paris.

 CURIE Marie née SKLODOWSKA : Scientifique française, prix Nobel, avec sa fille Irène sillonneront pendant la grande guerre 14-18 la ligne de front à bord des petites Curie, des voitures équipées de matériel radiographique.

 BEAUSEJOUR : Un hameau, une ferme désignée fortin, un ruisseau nommé Marson, et surtout des tranchées où des soldats des toutes nations se battront et tomberont.

 

                                                            5

-----------------------------------------------------------------------------------------------